Référencement : Et si le SEO vocal redistribuait les cartes ?

Au cours des prochains mois, le SEO vocal devrait prendre de plus en plus d’importance. En effet, après une majeure partie des smartphones premium, voilà que le boom des assistants vocaux (Google Home, Homepod Apple, etc…) augmente considérablement le nombre d’appareils offrant une fonctionnalité de recherche vocale. Les contenus vont donc devoir s’adapter à ces nouveaux modes de recherche…

Le SEO vocal, c’est quoi ?

Le SEO (Search Engine Optimization) est une discipline dont la vocation est d’optimiser le positionnement de contenus dans les moteurs de recherche et en particulier dans le plus puissant d’entre eux, Google.

Seulement voilà, jusqu’à il y a peu, les référenceurs devaient uniquement considérer les requêtes saisies par les utilisateurs. Désormais, comme en atteste clairement l’expression de « SEO vocal », ils doivent aussi prendre en compte les requêtes parlées.

Techniquement, cela ne change pas grand-chose. Néanmoins, nous ne parlons pas comme nous écrivons si bien que les requêtes parlées sont généralement plus longues mais aussi plus structurées.

Les contenus devront donc, à terme, être réadaptés au SEO vocal si les sites web veulent aussi apparaître dans les meilleurs résultats des moteurs de recherche consécutifs à une requête vocale.

Une révision complète des contenus pour prendre en compte le SEO vocal ?

Avant toute chose, il faut se montrer extrêmement rassurant pour les porteurs de projets web, l’explosion de la recherche vocale ne va pas tout remettre en cause en matière de contenus, tout juste pourra-t-elle nécessiter quelques adaptations.

En effet, le principe question / réponse sera probablement plus présent alors qu’un travail sur la longue traîne sera plus nécessaire que jamais.

Eh oui, pour répondre à des phrases plutôt qu’à des mots-clés, une stratégie SEO vocal doit nécessairement être réfléchie en intégrant quelques points-clés :

Laisser un commentaire