Une explosion des données générées attendue d’ici 2025

A l’heure où le monde qui nous entoure devient de plus en plus connecté, le cabinet IDC a dévoilé les résultats de son étude Data Age 2025 qui s’intéresse à l’évolution du volume de données générées sur la planète. Force est de constater qu’au cours des 8 prochaines années, ces dernières vont exploser laissant apparaître bien des difficultés pour leur stockage.

163 zétaoctets de données générées dans le monde en 2025 ?

Alors qu’en 2016, ce sont 16,1 zétaoctets de données qui ont été générées sur la planète, ce volume devrait considérablement s’accroître d’ici 2025.

Si on en croit les résultats de l’étude Data Age 2025 réalisée par le cabinet spécialisé IDC, la robotique, l’Internet des Objets mais aussi le développement des voitures autonomes sont tels que le volume de données générées pourrait atteindre 163 zétaoctets d’ici 2025.

Mais cette croissance du volume de données générées devrait s’accompagner d’une hausse du volume de données issues des systèmes cognitifs puisque ce dernier pourrait être multiplié par 100 sur la même période pour se fixer à environ 1,4 zétaoctet.

Autre chiffre clé de l’étude, 20% des données créées seront embarquées dans des terminaux connectés qui vont se retrouver dans notre quotidien sous toutes les formes possibles et imaginables. Voilà pourquoi les interactions homme-machine passeront de 218 en 2015 à 4765 en 2025, selon les prévisions d’IDC.

Quid du stockage des données générées sur la planète ?

Si l’explosion des données générées était attendue, les proportions qu’elle prend interroge sur la capacité à les stocker.

Toutefois, selon cette étude, le stockage s’effectuera sans problème majeur puisque le marché s’adaptera en quelque sorte à ses évolutions. Ainsi, c’est le stockage Flash qui devrait principalement profiter de cette explosion des données puisqu’il pourrait peser 40% du marché en 2025.

Les datacenters cloud public ne devraient toutefois pas être en reste puisqu’ils pourraient accueillir 26% des données à stocker à l’aube de 2025. Il faut dire que les solutions cloud devraient conserver la confiance des entreprises en raison de leur haut niveau de sécurité et de confidentialité

Laisser un commentaire